Afin de récompenser les efforts des distributeurs de semences de lin, le Gnis (Groupement national interprofessionnel des semences) a organisé pour les semis 2019, un concours dont il vient de remettre les deux prix.

Le premier, le Trophée du Dynamisme a été attribué par le jury, au Teillage Saint Martin dans l’Eure. Ce prix récompense un distributeur qui a mis en œuvre des actions techniques, marketing et de communication pour promouvoir les semences certifiées de lin « High Tech ».

Des semences « High Tech »

Le second, le Trophée de la Performance a été remporté par la coopérative Terre de Lin de Seine-Maritime. Il récompense, par tirage au sort, un distributeur parmi tous ceux qui ont commercialisé en totalité, des semences certifiées de lin « High Tech ». Jérôme Lheureux, président de la section Lin au Gnis, a remis aux deux gagnants leur prix ainsi qu’un week-end dans un Relais & Châteaux, pour deux personnes. Compte tenu du succès de l’édition 2019, le Gnis a décidé de reconduire le concours en 2020.

« Cette année, les semences certifiées de lin « High Tech » produites en Normandie, Hauts-de-France, Ile-de-France et dans d’autres régions françaises, ont représenté plus de 90 % des ventes de semences sur le territoire français », précise Benoît Laffineur, responsable des semences de lin au Gnis. Ces semences sont multipliées et préparées selon un cahier des charges qui leur permet d’atteindre un très haut niveau de qualité. Chaque graine doit donner une plante et bénéficier d’une vigueur qui va assurer une levée rapide et homogène.

Quatre établissements distingués « Maître semencier Lin »

Les trois coopératives Agrial, Exelience et Terre de Lin ainsi que les Ets Brygo avaient également été distingués « Maître Semencier Lin » 2019, le 14 juin dernier, par le SemLin, le syndicat des établissements multiplicateurs de semences de lin. Pour obtenir cette distinction, les établissements semenciers doivent s’engager dans une démarche d’amélioration continue qui répond à un certain de nombre de critères, et fournir aux agriculteurs, des semences certifiées de lin « High Tech ».

Blandine Cailliez