Aseulement 36 ans, Pierre Begoc a vu du pays. Originaire de la pointe bretonne, il n'a cessé, au début de sa carrière, de mettre le cap vers l'Est. « Quand on vient du Finistère, on ne peut aller que dans une seule direction », plaisante-t-il. Attiré depuis toujours par l'étranger, il souhaitait s'ouvrir à d'autres façons de penser, d'autres systèmes, et se forger sa propre opinion. Avec un premier poste en VIE de direction...
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
14%

Vous avez parcouru 14% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !