L’école Esa d’Angers consolide son offre faite aux professionnels afin de mieux les accompagner dans leurs démarches de recrutement et de formation continue. Et aussi leurs projets de développement et d’innovation avec l’appui d’enseignants-chercheurs et de laboratoires de recherche. Une brochure publiée à l’automne 2019 décline cette offre autour de cinq promesses : recrutez, développez, innovez, formez, partagez.

Avec la création d’une direction des relations entreprises, alumni et mécénat (Dream) il y a plus d’un an, cette école s’inscrit véritablement dans une dynamique de proximité avec le monde professionnel.

Un career center pour diffuser les offres

Elle propose plus particulièrement son aide pour recruter de futurs collaborateurs. En septembre dernier, un career center a été mis en place afin de permettre aux entreprises de diffuser leurs offres et leur contenu marque employeur directement sur l’intranet de l’Esa. Celles-ci peuvent suivre en ligne les candidatures déposées et diverses statistiques. La diversification de la formation à l’Esa permet de couvrir un large spectre de compétences et de diplômes, bac pro, BTS, licence pro, ingénieur, master, doctorat, en cursus classique ou en alternance.

Des formations coconstruites

Nicolas Brouté, directeur de la Dream (direction des relations entreprises, alumni et mécénat).

Le volet formation continue est également en développement avec « une capacité de coconstruire des programmes sur mesure pour les entreprises », détaille Nicolas Brouté, directeur de la Dream. C’est ainsi qu’a été mis sur pied avec l’enseigne Carrefour, un important programme « transition alimentaire » pour l’ensemble de ses collaborateurs.

La formation continue couvre un large champ de connaissances : agriculture numérique, agri business, food tech, risques agroalimentaires, transition alimentaire et, bien sûr, toutes les formations techniques en productions végétales ou animales. Pour élargir ce champ de compétences et anticiper les besoins de demain, des partenariats sont en cours avec d’autres écoles, comme des écoles de commerce.

Hélène Laurandel