C’est après tout un travail d’analyse des attentes des entreprises que l’école d’ingénieurs de Purpan a mis sur pied sa nouvelle formation initiale « Agro-Bachelor Purpan », sur trois ans (grade de licence), et dont la 3e année peut être suivie en alternance. Elle va démarrer à la rentrée de septembre 2020 pour la première année du cursus. Les deuxième et troisième années ouvriront en septembre 2021.

TC, conseiller agro, chargé de projet, responsable qualité…

Ce nouveau parcours diplômant permet une insertion professionnelle rapide ou de continuer les études. Avec cette formation initiale, il s’agit de mieux répondre aux besoins des entreprises sur des postes de cadres intermédiaires, comme chargé de projet ou de clientèle, technico-commercial, conseiller agroenvironnement, responsable qualité, responsable logistique, etc.

Il s’agit également d’offrir de nouvelles possibilités d’orientation à des étudiants ne trouvant pas leur voie parmi l’offre actuelle. « Cette formation permet aussi à des diplômés de BTS, IUT ou d’une L2 de poursuivre une troisième année qui peut être suivie en alternance », expliquent Anne Calmon et Hélène Eutamène, responsables du programme Agro-Bachelor.

Stages de trois mois et alternance

La forte immersion professionnelle est une des particularités de ce nouveau cursus : stage de trois mois en entreprise en 1re année, stage de trois mois en labo ou entreprise dans un pays anglophone en 2e année, alternance en 3e année pour trois des quatre spécialisations ou stage de trois mois et demi. De plus, des entreprises seront invitées à intervenir en 3e année.

L’enseignement dispensé (deux ans de tronc commun et un an de spécialisation) a été pensé pour proposer un socle scientifique solide, ouvert à tout type de bac, généraliste (ES, S) ou technologique (STAV, STL, STI2D). Au programme, toutes les matières répondant aux enjeux actuels et à venir autour de l’agroécologie, l’environnement, la microbiologie, la génétique, du bien-être animal, des démarches qualité et de traçabilité, des outils statistiques et, bien sûr, des marchés.

Des cursus personnalisés

« Nous tablons sur des petites promotions, d’une trentaine d’étudiants, afin de pouvoir offrir un cursus personnalisé. L’admission se fait sur dossier et entretien sans limite d’âge. Le coût de la scolarité annuelle (6 250 €) se justifie par le fait que les étudiants bénéficieront de la pédagogie mise en place pour le cycle ingénieur avec des enseignants-chercheurs », ajoutent Anne Calmon et Hélène Eutamène.

Hélène Laurandel