« Le départ de Jacques Logie fait suite à des divergences de vues avec l’équipe des présidents d’Arterris sur le fonctionnement interne de la gouvernance, confie Jean-François Naudi, président d’Arterris. D’un commun accord et en bonne intelligence, nous avons décidé d’en rester là. Mais cela ne change rien à la stratégie de notre groupe qui va continuer à avancer sur l&rsquo...
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
29%

Vous avez parcouru 29% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !