S’il n’y avait pas la séparation du conseil et de la vente, la logistique serait aujourd’hui le sujet n° 1 pour le secteur de l’appro-collecte. Les deux sujets sont de fait liés : la séparation, de même que la transparence des prix (fin des 3R), va mettre encore plus sous tension les marges des coopératives et négoces, alors que les métiers du grain mobilisent beaucoup de capitaux. Des marges que les OS vont devoir...
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !
Soufflet investit sur son terminal céréalier multimodal de Metz (Moselle) pour « relever les défis d’aujourd’hui et de demain ».