« Notre job, ce n’est pas de ne parler qu’une fois par an de commercialisation des céréales. On doit l’aborder quasiment à chaque entretien. Ou du moins marquer un temps, une heure, pour organiser un rendez-vous privilégié, afin de définir une politique, aider l’agriculteur à répondre à ses questions : “Suis-je satisfait de la manière dont je procède ? Ma moyenne de vente...
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
53%

Vous avez parcouru 53% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !