Christian Pèes, président d’Euralis, et son conseil d’administration ont décidé de « faire monter » des responsables de la coop, depuis longtemps aux manettes de leurs activités, pour leur confier les rênes de la direction du groupe. Philippe Saux, agronome entré en 1995 en tant que directeur général d’Euralis Semillas en Espagne, est responsable d’Euralis semences depuis 2003.

Un nouveau DG à l’horizon 2020

Actuellement en charge du projet de fusion de la filiale qu’il dirige avec Caussade semences group, il ne prendra ses nouvelles fonctions qu’au premier semestre 2020, une fois cette tâche accomplie. En attendant, Christian Pèes continuera à assurer l’intérim.

« Nous sommes très fiers de porter un collaborateur important de notre groupe à sa direction générale, se félicite le président. Je sais que Philippe Saux saura assurer le développement d’Euralis grâce à son excellente connaissance de la coopération agricole, ses qualités de management avérées, ainsi que son expérience du développement en France comme à l’international. »

Un DGA d’ores et déjà en poste

Luc Lemaire, actuel secrétaire général depuis 2012, occupe en revanche, depuis le 11 septembre, son nouveau poste de directeur général adjoint, en charge de l’animation de la gouvernance de la coop. Entré dans le groupe en 2007, ce juriste de formation est désormais responsable des « fonctions groupe » que sont les directions juridique et des ressources humaines. Il reste, par ailleurs, secrétaire général pour assurer le lien avec les administrateurs.

Recentrage sur l’agricole

Ces nominations en interne, de deux personnes qui « connaissent la maison par cœur » ont l’avantage de rassurer les salariés. Elles replacent, par ailleurs, le centre de gravité du groupe sur les activités agricoles et semencières, plus que sur le développement des transformations agroalimentaires, comme ça a pu être le cas ces dernières années.

Florence Jacquemoud