Malgré le flou qui perdure autour de la nouvelle réglementation, les distributeurs se mettent en ordre de marche. En amont, avec les fournisseurs, l'urgence est moindre : les contrats courent jusqu'à juin prochain, les discussions sont en cours. En revanche, côté agriculteurs, il fallait être prêt au 1er janvier, ce qui a nécessité de donner un coup de collier dans les entreprises.
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
14%

Vous avez parcouru 14% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !