En France, les importations de volailles ne cessent d'augmenter. Ce sont elles qui profitent le plus de la hausse continue de la consommation (+ 2,7 % l'an dernier). Avec le démantèlement de la filière export, même si des signes positifs apparaissent en ce début d'année, le déséquilibre s'accroît. Pour autant, les acteurs de la filière française des volailles de chair, réunis au sein de la nouvelle interprofession Anvol...
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
32%

Vous avez parcouru 32% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !