Comme pour toutes les autres cultures, la sécheresse de 2018 n'a pas épargné la luzerne, même si c'est « certainement une des cultures les moins impactées car il y a plusieurs récoltes », nuance Éric Masset, président de Coop de France Déshydratation. Résultat : une production française de luzerne déshydratée qui s'élève à 741 000 t en 2018, en chute de 15 % par rapport à...
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
25%

Vous avez parcouru 25% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !