C'est l'augmentation prévue par l'UNPT des emblavements français en pommes de terre, passant de 119 000 à 125 000 ha, malgré quelques centaines d'hectares perdus, à la suite des intempéries du printemps. Cette reprise, qui intervient après une baisse de la sole de 2 % en 2015, est notable dans le Nord-Pas-de-Calais (+ 2 980 ha), en Picardie et Haute-Normandie.
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !