C'est l'augmentation en trois ans de la surface française cultivée en lentilles, pour atteindre 45 000 ha en 2018. « Le marché de la lentille devient excédentaire », s'inquiète ainsi l'interprofession des légumes secs (Anils) qui demande aux producteurs de semer leurs lentilles avec obligatoirement un contrat de vente auprès d'un OS.
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !