« Pour la première fois, Cristal Union affiche un résultat négatif », a lancé d’emblée Olivier de Bohan, président de Cristal Union, le 6 juin, lors de la présentation du bilan de la dernière campagne. Le groupe subit en effet une perte nette de 99 millions d’euros sur l’exercice 2018, moins de deux ans après la suppression des quotas.
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
19%

Vous avez parcouru 19% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !