Le mode d’élevage de lapins au sol, en enclos, proposé par l’association « Éleveurs et Bien » créée en 2017 par les coopératives Cavac (CPLB) et Terrena, associées à l’abattoir Loeul & Piriot, vient de recevoir le trophée de l’innovation en élevage de lapin attribué par CIWF, l’ONG dédiée au bien-être des animaux de ferme.

Les trois acteurs principaux de l’élevage français de lapins travaillent depuis longtemps pour mettre en place des solutions techniques assurant à la fois le bien-être des animaux et la capacité des éleveurs à les suivre au plus près.

Un enclos spacieux, un éclairage naturel

Ce nouveau mode d’élevage cunicole hors cage s’organise donc autour d’un enclos spacieux pour les lapins mais qui offre une parfaite visibilité des animaux pour l’éleveur, un refuge surélevé (aire de repos et de mise à l’abri qui représente de 25 à 40 % de la surface). Il facilite la manipulation des animaux en cas de besoin.

Le nouveau référentiel technique compte par ailleurs un éclairage naturel ou avec une transition lumineuse pour reproduire le cycle lumineux de la journée, un caillebotis en PVC recyclé résistant aux dents des lapins, pour la gestion des déjections et une mangeoire facile d’accès. Il a été mis au point dans deux élevages pilotes de Vendée. La marque impose par ailleurs une alimentation sans OGM (< 0,9 %) dans la démarche Bleu-Blanc-Cœur, avec une mise à disposition de blocs de fourrages grossiers compactés.

Un quart des élevages en 2025

L’ONG CIWF a été associée très tôt à la mise au point de ce mode d’élevage en rupture avec l’existant, l’ambition de l’association étant qu’un quart des élevages français soient de ce type en 2025.

Pour Amélie Legrand, responsable des affaires agroalimentaires, « nous soutenons les solutions qui améliorent le bien-être animal, mais nous n’oublions pas la dimension économique, la faisabilité et la pérennité d’un élevage qui peut être plus facilement repris par un jeune. »

Et les prix de l’Œuf et du Poulet d’or sont…

Le groupe Casino a également été récompensé pour ses démarches en faveur du bien-être animal pour l’étiquetage bien-être animal coconstruit avec CIWF et deux autres ONG (LFDA, OABA).

Sa filiale Franprix a reçu un Œuf d’or pour son engagement à n’utiliser que des ovoproduits issus d’élevage hors cage d’ici 2022 et son autre filiale Monoprix a reçu un Poulet d’or pour son engagement en faveur de l’amélioration des standards de production.

Yanne Boloh