Arterris et le semencier allemand KWS étaient associés depuis plus de 25 ans au capital de l’usine Razès Semences, le premier possédant 49 % et le second 51 %, et géraient ensemble le site industriel. KWS ayant décidé de revendre ses parts, il les a tout naturellement proposées au groupe coopératif, qui les a reprises et possède désormais la totalité de l’outil.

Du séchage à l’expédition

Située à Alzonne, dans l’Aude, Razès Hybrides traite la production de 260 agriculteurs multiplicateurs qui cultivent les variétés créées par KWS, sur 3 500 ha. L’usine sèche, trie, calibre, conditionne, traite et expédie les doses de semences sur tout le marché européen. Toute son activité est tracée. Elle génère un chiffre d’affaires estimé à 16 M€ et fait travailler environ 170 personnes sur le site et chez les agriculteurs. Elle avait fêté ses vingt ans en 2013.

Le partenariat se poursuit

Premier producteur de semences certifiées de France, Arterris poursuivra néanmoins son partenariat avec KWS, dans la multiplication des semences de différentes espèces, principalement en maïs. Le groupe coopératif accompagne plus de 1 000 producteurs pour une surface de multiplication de 21 000 ha, dont 9 000 ha d’hybrides, 10 000 ha d’autogames et 2 000 ha de légumes secs.

Florence Jacquemoud