Lors de la campagne 2017-2018, la vente d'adjuvants a atteint 61 M€, en recul de 2 % par rapport à la campagne précédente. « Les mauvaises conditions météo, avec les pluies au printemps et au début de l'été, ont réduit les fenêtres de traitements », explique Sonia Bida, de Primalab. Anne Le Gallet, d'Action Pin, le confirme : « En céréales, on note une réduction du nombre de traitements...
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
18%

Vous avez parcouru 18% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !