L'année 2018 a été marquée par un grand chamboulement dans le top 5 des semenciers mondiaux. Après le rachat de Monsanto par Bayer, la fusion de DuPont et Dow, la cession d'actifs de Bayer à BASF, les groupes recomposés ont provoqué une redistribution des cartes sur l'échiquier des semences. Même si les résultats sont très difficiles à comparer en année de rachats et fusions, et avec des clôtures...
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
32%

Vous avez parcouru 32% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !