Sans qu'il soit question de fermetures massives d'usines, plusieurs mouvements impactent cette année l'organisation de la nutrition animale française, à la recherche d'une optimisation économique. L'accord industriel et logistique entre Sanders et Nealia, opérationnel depuis le 1er janvier, crée Aliane, auquel les partenaires apportent leurs sept usines. Promash est un pacte d'associés entre RAGT Plateau central, Avril et Arterris, qui a repris Melila...
Contenu réservé aux abonnés Agrodistribution
pour vous connecter et poursuivre la lecture
9%

Vous avez parcouru 9% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à Agrodistribution
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Profitez de notre progressive web app
  • > Recevez les 4 newsletters
  • > Recevez 1 numéros chez vous
J'en profite !